Explorateur de nature
voyages-en Bolivie-sur-mesure Demandez un devis ► Voyages     selon vos Envies Antipode au PérouL'église de Concepción - Dans la nefBolivie 360°
Potosi colonialPotosi colonialDans les rues de PotosiPotosi colonialPotosi colonialDans les rues de Potosi
Potosi
Carte interactive de Bolivie
Carte interactive de Bolivie
Galeries de photosGaleries de photosVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du LipezVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du Lipez
Fêtes et festivités

Fêtes et festivités

Fêtes et festivités : quelques dates

Janvier:

- A La Paz, la foire d’Alasitas se tient en l’honneur du dieu aymara l’Ekeko, dieu de l’abondance. Des milliers de produits artisanaux sont exposés, et servent de représentation en miniature de tous les rêves que l’on souhaite voir se réaliser, tous les biens que l’on souhaite acquérir durant l’année. Cette fête est un élément vital de la culture andine. 

- Le 6, le ‘’dia de los Reyes’’, l’épiphanie, est célébré partout dans le pays, mais particulièrement à Sucre, Tarija, Cochabamba, Potosi, et dans les villages autour d’Oruro, où les danses et les festivités sont hautes en couleur.

Février:

- Le 2, la fête de la Virgen de la Candelaria se pare de musiques et de danses folkloriques, de pérégrinations ; à Copacabana, on bénit et on baptise les voitures ; à Samaipata et à Aiquile (près de Cochabamba), les messes agitées sont pleines à craquer. 

- A Potosi, pour la fête de la Vierge (date plus variable), les mineurs descendent de la mine en procession, arborant l’image du patron des mines. 

- Le 10 février, Oruro accueille son fameux carnaval, où musique, costumes, danses, célébrations de tout types envahissent la ville ; les expositions d’artisanats s’enchaînent. 

Février-Mars :

Pendant la semaine avant le Carême, bien des villes du pays comme Tarija, Oruro, Santa Cruz, Vallegrande, etc. accueillent leur carnaval annuel, avec fanfares, processions, danses, …

Mars :

- Le deuxième dimanche de mars, Tarabuco célèbre ses morts quechua qui tentèrent de repousser les Espagnols en 1816. Encore une fois, célébration animée et colorée.

- Le 19, San Ignacio (missions jésuites) fête la Saint Joseph, avec des danses traditionnelles des peuples indigènes de la région, des flûtes de pans de deux mètres portées par deux hommes, des têtes géantes en processions…

- Le 21, toute la région des Andes rurales fête le solstice de printemps, avec des offrandes à la Pachamama

Avril :

- La Semaine Sainte, Pâques et sa ferveur religieuse; à travers tout le pays, c’est une fête sans pareil. Le Vendredi Saint est particulièrement spectaculaire à Copacabana, où un pèlerinage massif depuis La Paz envahit toute la ville.

- Le 15, fêtes populaires à Tarija pour les Ephémérides, avec défilés et danses.

Mai :

- Le 3, fête du señor Vera Cruz Tatala à Potosi, où les quatre week-ends précédant la fête voient se dérouler des festivités, des pèlerinages à des lieux saints, et des processions colorées. 

- Le 8, toujours à Potosi, on fête les marchés avec des processions chargées d’argent.

- La fête de la Croix (celle du Christ pour les chrétiens et la croix du sud pour les païens) est très vive à Tarija, où deux semaines de musique intensives réjouissent la ville ; elle est aussi très belle à Vallegrande, Cochabamba et Copacabana. 

- Egalement, ce mois-ci, La Paz fête le Gran Poder, et Oruro revit son carnaval.

Juin :

- Le 21, le solstice d’hiver est célébré à Tiwanaku (région de La Paz) et on vénère le dieu solaire Inti. 

- Le 24, la fête de la Saint Jean (Juan Bautista) anime tout le pays, et les feux d’artifices, les feux de joies et les danses sont au rendez-vous. La célébration à Santa Cruz vaut particulièrement le détoure. 

- Le 24 aussi, se tient à Potosi la fête des Ch’utillo, ancienne tradition espagnole représentant la victoire du bien sur le mal (Satan serait descendu des mines jusqu’en ville et Saint Bartolomé l’aurait vaincu). Une procession gigantesque se réunit pour se remémorer l’évènement, colorée, animée, en musique et en danse, bref, encore une superbe fête.

- Le 29, le lac Titicaca est le témoin de la Saint Pierre et de la Saint Paul. Traversées du lac à la nage ou en embarcation, danses, festivités.

Août :

- Le 1er août, tout le pays rend hommage à la Pachamama, la Terre-mère. On lui offre des offrandes et parfois, on pratique le sacrifice de petits animaux voire de lamas, pour la remercier des bonnes récoltes de l’année et la supplier de continuer à offrir ses faveurs aux hommes. 

- A La Paz, début août, le carnaval universitaire voit défiler les étudiants, qui dansent en costumes traditionnels de la région. 

- Le 5, Copacabana fête à nouveau la Vierge, entre danses païennes préhispaniques et cérémonies religieuses chrétiennes. 

- Le 6, c’est la fête nationale bolivienne, la fête de l’indépendance (un peu notre 14 juillet). A nouveau, Copacabana vaut le détour à cette date, mais en réalité tout le pays connait un moment de fête débridée. 

- Le 10, Tarija fête la San Lorenzo : c’est une des fêtes les plus authentiques du sud de la Bolivie, surnommée l’Andalouse. 

- Le 15, jour de l’Assomption, la région de Cochabamba fête l’Urkupiña à Quillacolla ; 500 000 personnes prennent la route du pèlerinage annuel. 

- Le 24, à Potosi, on fête le Ch’utillo ; moins agité et moins exagérée que d’autres, cette fête est absolument splendide.

Septembre :

- Le 1er dimanche du mois, Tarija descend la colline pour fêter la San Roque, et les « Matacos » et danseurs de la région du Chaco animent la ville toute la nuit.

Octobre : 

- La fête de la Virgen del Rosario est une règle générale à travers tout le pays. C’est aussi le mois où l’on fête la pomme de terre, et les croyances païennes de l’Altiplano génèrent de nombreuses cérémonies et offrandes au tubercule miraculeux de ces régions froides et arides. 

- La fête des fleurs de Tarija, le 2° dimanche du mois, annonce le printemps, et réitère en quelque sorte la San Roque. 

Novembre :

- La Toussaint, le 1° novembre, est appelée en Bolivie ‘’Dia de los Muertos’’ ou ‘’Dia de los Santos’’ (au choix) : il est de coutume de préparer les plats préférés de ses proches, ainsi que des petits pains sucrés que l’on apporte au cimetière en mémoire et en offrande aux proches décédés.

Décembre :

- A noël, toute la Bolivie se prépare pour la cérémonie religieuse de minuit, et pour manger le Piquana, plat de noël bolivien.