Explorateur de nature
voyages-en Bolivie-sur-mesure Demandez un devis ► Voyages     selon vos Envies Antipode au PérouL’ile d’Incahuasi – Place du 1er aoutBolivie 360°
Eglise de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasBaptistère de l'église de Curahuara de CarangasClocher de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasClocher de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de Carangas
Curahuara de Carangas
Carte interactive de Bolivie
Carte interactive de Bolivie
Galeries de photosGaleries de photosVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du LipezVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du Lipez
Les Nations unies viennent de lever l’interdiction de mastiquer des feuilles de coca en vigueur depuis 1961.

Les Nations unies viennent de lever l’interdiction de mastiquer des feuilles de coca en vigueur depuis 1961.

février 2013

Voici corrigée une erreur historique vieille de presque 50 ans.  La coca sous sa forme naturelle n’est pas une drogue », a déclaré Dionisio Núñez, vice-ministre du portefeuille Coca et développement intégral de Bolivie, lorsqu’il a appris qu’était levée l’interdiction frappant la pratique ancestrale de l’acullicu ou pijcheo (mastication) de la feuille de coca figurant dans la Convention unique des Nations unies sur les stupéfiants.

La feuille de coca a été déclarée narcotique illégal lors de la "Convention unique des Nations unies sur les stupéfiants" (1961), au même titre que la cocaïne, l'héroïne, l'opium, la morphine et une série de drogues chimiques. Evo Morales en avait fait la requête en décembre 2011, avant de se retirer de la Convention sur les stupéfiants (1961) début 2012 en signe de protestation contre le refus de l’ONU de reconnaître la légitimité de la plante. La réintégration de son pays à la Convention, avec cette exemption sur la feuille de coca, était possible à condition qu’un tiers ou plus des 183 Etats parties ne s’y opposent pas. 

Mastiquée par les Amérindiens depuis des millénaires, la feuille de coca est réputée pour ses vertus : elle calme, dit-on, le mal d’altitude, la faim et même améliore l’endurance.