Explorateur de nature
voyages-en Bolivie-sur-mesure Demandez un devis ► Voyages     selon vos Envies Antipode au PérouLe cimetière de trains d'UyuniBolivie 360°
Clocher de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasClocher de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasDans le baptistère de l'église de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de CarangasEglise de Curahuara de Carangas
Curahuara de Carangas
Carte interactive de Bolivie
Carte interactive de Bolivie
Galeries de photosGaleries de photosVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du LipezVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du Lipez
Lancement du Túpac Catari…

Lancement du Túpac Catari…

janvier 2014

Le premier satellite de télécommunications bolivien a été lancé "avec succès" vendredi 20 décembre 2013 depuis la Chine. "Je suis très content, satisfait, ému, par le lancement réussi" du satellite "Tupac Katari", a déclaré M. Morales devant les caméras de chaines de télévision chinoises et boliviennes.

Julián Apaza Nina, indigène Aymara plus connu comme Túpac Catari, Túpaj Katari, ou simplement Katari, fut est un des leaders de la révolte indienne en Bolivie de 1781 face à l'occupation coloniale espagnole. Capturé, il fut écartelé en novembre 1781 et aurait déclaré avant sa mort : « Vous ne faites que me tuer, un jour je reviendrai, et je serai des millions »

Cet événement "modifiera l'histoire de notre science et de notre technologie", a assuré le vice-président bolivien Alvaro Garcia depuis la Plaza de Armas. Le satellite, qui devrait être opérationnel en mars 2014 permettra, selon l'Agence spatiale bolivienne (ABE), de fournir des services de télécommunications à 30% des quelques 10 millions de Boliviens vivant dans les zones rurales. En outre, il doit officiellement combler les insuffisances du pays en matière de technologies de l'information et de communication et améliorer les services de communication des services d'éducation et de santé de l'Etat.

Le président Evo Morales a déjà exprimé le souhait de construire un nouveau satellite bolivien, qui serait destiné à l'exploration minière et pétrolière dans le pays andin.