Explorateur de nature
voyages-en Bolivie-sur-mesure Demandez un devis ► Voyages     selon vos Envies Antipode au PérouLa laguna CañapaBolivie 360°
Vallée de la LuneVallée de la LuneVallée de la LuneVallée de la LuneVallée de la LuneVallée de la Lune
Vallée de la lune
Carte interactive de Bolivie
Carte interactive de Bolivie
Galeries de photosGaleries de photosVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du LipezVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du Lipez
La Population Bolivienne

La Population Bolivienne

Comme dans bien d’autres pays d’Amérique Latine, l’arrivée des colons espagnols a engendré, avec le temps, un certains nombre de métissages de population et de mélanges d’influences. Cela a abouti à la grande diversité ethnique que le pays connait aujourd’hui.

La Bolivie est, avec le Pérou, l’un des pays d’Amérique du Sud qui comprend la plus grande proportion de population indigène: 60% sont ou Quechua, ou Aymara.

Depuis les années 70 et 80, ces populations se sont fortement organisées pour revendiquer leurs droits (l’abolition de l’esclavage ne date que de la révolution de 1952…).
Attention : il est à noter que le terme indio en espagnol, est connoté très négativement, et est souvent perçu comme une insulte.

Malgré la forte présence indigène, une élite blanche héritée de la colonie espagnole a toujours la mainmise sur les affaires du pays. L’arrivée au pouvoir d’Evo Morales, premier Président indigène de la Bolivie et en Amérique Latine, a, dans une certaine mesure, modifié ce statu quo ; une nouvelle orientation politique est proposée au pays. Malgré tout, le monde des finances et du commerce reste la chasse gardée de la minorité blanche. 

Entre ces deux opposés, on trouve une infime minorité de population noire africaine, descendants des esclaves amenés d’Afrique, des émigrés asiatiques (surtout chinois), et certains groupes d’européens émigrés après la Seconde Guerre Mondiale (allemands, autrichiens et italiens), ainsi que des métisses, issus du mélange de ces différents groupes.

Cette diversité ethnique et culturelle est une grande richesse : les métissages culturels (danses, arts, gastronomie, littérature, artisanat) traduisent une identité plurielle et en mouvement permanant. Et à la fois, elle représente une grande fragilité pour le pays, où les blocages et les conflits sociaux et économiques se succèdent et se multiplient.