Explorateur de nature
voyages-en Bolivie-sur-mesure Demandez un devis ► Voyages     selon vos Envies Antipode au PérouLa laguna VerdeBolivie 360°
Place d'Armes de Santa CruzPlace d'Armes de Santa CruzCathédrale de Santa CruzPlace d'Armes de Santa CruzPlace d'Armes de Santa CruzPlace d'Armes de Santa CruzPlace d'Armes de Santa CruzPlace d'Armes de Santa Cruz
Cathédrale de Santa Cruz et la place 24 de septiembre
Carte interactive de Bolivie
Carte interactive de Bolivie
Galeries de photosGaleries de photosVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du LipezVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du Lipez
La pomme de terre (histoire de Parmentier)

La pomme de terre (histoire de Parmentier)

Antoine Augustin Parmentier joua un rôle important dans la démocratisation de la consommation de la pomme de terre, chose si anodine aujourd’hui. 

A l’origine, spécificité de l’Amérique du Sud et plus précisément du Pérou, la pomme de terre est rapportée en Europe au XVI° siècle. Mais personne n’a confiance en cette petite sphère inégale, au goût étrange, qui pousse comme une carotte mais qui n’en est pas une.

Parmentier a fait des études de chimie ; mais les grandes famines que connait le continent européen pendant le XVII° siècle le poussent à s’intéresser à l’agrochimie et à la sécurité alimentaire. Il découvre les merveilles nutritionnelles de la pomme de terre pendant un voyage en Allemagne, et se fixe pour but de répandre sa consommation en France, où la crise du blé décime des milliers de gens.

Il tente de nombreuses façons de convaincre nobles et roturiers de la valeur de la pomme de terre, notamment en organisation des banquets gigantesques faits entièrement à base de pomme de terre ; mais rien n’y fait. 

C’est finalement par la ruse que Parmentier réussit à faire entrer la pomme de terre dans les mœurs de consommation française. Il fit pousser un champ de pommes de terre aux orées de Paris. Gardée le jour, les Français voyaient un champ bien protégé : la valeur de ce qu’il contenait devait être très grande pour être aussi bien protégée !

L’intérêt pour cette plante étrange monta en flèche à leurs yeux. Mais la garde se retirant la nuit, le champ est alors ouvert à tous les chenapans venus voler le trésor que protégeaient les gardes pendant le jour… C’est ainsi que l’image négative de la pomme de terre fut dépassée en France, et qu’elle entra dans les habitudes de consommation des Français jusqu’à l’heure d’aujourd’hui.