Explorateur de nature
voyages-en Bolivie-sur-mesure Demandez un devis ► Voyages     selon vos Envies Antipode au PérouL'église de Concepción - Dans la nefBolivie 360°
Empreintes de dinosauresParc du crétacéParc du crétacéParc du crétacéParc du crétacéEmpreintes de dinosauresParc du crétacéEmpreintes de dinosauresParc du crétacé
Parc du crétacé (Cal Orck’o)
Carte interactive de Bolivie
Carte interactive de Bolivie
Galeries de photosGaleries de photosVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du LipezVoyage au Salar d'Uyuni et aux déserts du Lipez
Histoire de la Bolivie : ère précolombienne

Histoire de la Bolivie : ère précolombienne

L’ère précolombienne est marquée, en Bolivie, par différents empires qui ont successivement pris le contrôle de territoires plus ou moins étendus.

On notera entre autres les Chavín, les Huari, puis l’empire Tiwanaku (on le rencontre aussi sous l’écriture Tiahuanaco). Cette période pré-Inca a laissé un très grand nombre de ruines, surtout sur les rives du lac Titicaca où elle a pris son essor.

De nombreuses découvertes archéologiques ont mis à la lumière des céramiques, des stèles ornées, des piliers gravés, mais aussi des canaux d’irrigation et des cultures en terrasse, ce qui montre l’organisation et les connaissances que possédait déjà cette culture, entre le VI° et le IX° siècle.

Il semble aussi que leurs connaissances astrologiques étaient relativement avancées, étant donné l’orientation des édifices qui sont arrivés jusqu’à nous. Puis vient la domination Aymara, qui fait la transition avec l’empire Inca.

La domination Inca ne dura en réalité que bien peu de temps : de 1476 à 1534. Une expansion fulgurante depuis Cusco, au Pérou, a été très rapidement suivie d’une très grande organisation de tous les territoires annexés, depuis le nord du Chili et l’Argentine jusqu’en Equateur et au sud de la Colombie.

La société inca était dirigée par l’Inca, fils du soleil, dieu vivant, empereur et dirigent absolu. La hiérarchie écrasante et une armée puissante imposaient l’ordre social très règlementé de l’empire. Cet ordre social d’une grande complexité était viable grâce à l’excellent système de communication et le réseau routier sillonnant tout l’empire, depuis les Andes jusqu’à l’Amazonie.

Une caractéristique de l’organisation de l’empire est la mise en commun de tous les biens et du paiement des impôts sous forme de temps de travail, ainsi que la redistribution des ressources entre les différentes régions et selon les nécessités (catastrophes naturelles, etc.).

Mais l’intégration des différents peuples à l’empire de façon aussi brutale et rapide ne pouvait pas se faire sans quelques rébellions et déstabilisations politiques : dans une guerre de succession, Atahualpa, le demi-frère de l’empereur, prit le pouvoir par la force, mais n’était donc pas considéré comme l’héritier du soleil ; des présages annonçant la fin de la domination inca traversaient l’empire ; tout cela favorisa la conquête espagnole.